Vous êtes ici

VERCORS, PRINTEMPS 1944

VERCORS, PRINTEMPS 1944

Vercors, printemps 1944

Projet d’exposition virtuelle à partir d’un nouveau fonds d’archives.

Entre mai et juin 1944, le Camp 6 du Vercors sud connaît des semaines idylliques, à rebours de la vie éprouvante qui a été celle des maquis depuis 1943. Le beau temps et bientôt la chaleur s’installent, des parachutages livrent des armes, pour la première fois, le ravitaillement est abondant et les Allemands ne sortent plus guère des villes.

Trente photos, objet d’une exposition virtuelle en construction, vont faire revivre ce camp au moment où il reçoit la nouvelle du débarquement de Normandie – la baraque forestière ou bergerie qui sert de cantonnement, les grades du régiment qui se reconstitue, le camion gazogène qu’on pique au camp voisin, les pistolets mitrailleurs anglais Sten, les brassards et calots fabriqués sur place.

Les photos sont extraites d’un fonds d’archives qui vient d’entrer à la bibliothèque de l’Institut d’histoire du temps présent.

Le classement du fonds Yves Pérotin devrait s’achever en 2017. Sa description ainsi que certains des documents seront alors accessibles en ligne. Une centaine de documents iconographiques tous identifiés et analysés seront consultables dans leur version numérisée.

Ce fonds complète et illustre les mémoires qu’Yves Pérotin, maquisard du Vercors puis combattant volontaire de la 1ère DFL, a rédigées au sortir de la guerre et qui ont été publiées avec le concours de l’IHTP : La Vie inimitable. Dans les maquis du Trièves et du Vercors en 1943 et 1944 (PUG, 2014).

Le projet Printemps 1944 dans le Vercors associe bibliothèque et recherche, représentées par Valérie Hugonnard, responsable des ressources documentaires de l'IHTP et Anne Pérotin-Dumon personnalité invitée à l'IHTP. Il se situe à l'articulation de l'information scientifique et technique, de la recherche, de la valorisation. Les données de la recherche seront ainsi ouvertes au plus grand nombre. Accessibles à l’ensemble de la communauté scientifique, elles seront aussi à la disposition des tous ceux qu’intéressent la Deuxième Guerre mondiale, la Résistance et les maquis.

La bibliothèque de l’IHTP compte quelque 300 fonds d’archives. Elle accueille régulièrement des donations d’archives privées comme le fonds Yves Pérotin.

Sa vocation à recevoir des collections d’archives est un héritage du Comité d’histoire de la Deuxième Guerre mondiale dont est issu l’Institut.