Vous êtes ici

Une crise de l'enseignement de l'histoire en Europe ? Perspectives et impasses de la construction scolaire de la conscience historique

Une crise de l'enseignement de l'histoire en Europe ? Perspectives et impasses de la construction scolaire de la conscience historique

Patrick GARCIA

Séminaire organisé sous l’égide des laboratoires Agora (EA 7392, université Cergy-Pontoise), Centre Maurice Halbwachs, IHTP (CNRS-UMR8244) et de l’INSPE de l’académie de Versailles.

Dans la poursuite de la première année, ce séminaire est consacré à un examen comparé des orientations de réforme et des changements curriculaires qui touchent à l’enseignement de l’histoire au niveau européen, entre les années 1980 et l’époque présente, afin de dégager des lignes d’évolution communes et d’amorcer une réflexion sur ses causes.
La première année du séminaire a été l’occasion, pour les participants, de constater la pluralité des formes et des rhétoriques par lesquelles se décline le rapport des acteurs (réformateurs, professeurs, élèves…) aux « canons » nationaux d’enseignement. L’autonomie épistémologique de la matière par rapport aux nouvelles responsabilités d'une école de l'individu, et son imbrication avec les champs du politique (et donc du pouvoir), ont été interrogées.
Le séminaire se poursuit en 2019-2020, en étendant le regard à de nouvelles réalités nationales, comme la région des Balkans, et à d’autres facteurs de contestation, de « crise » ou de renouveau de l’identité de la discipline.


Programme 2019-2020

École Normale Supérieure (48 bd. Jourdan, 75014 Paris) - salle R3-35, 3e étage. 17h - 19h.

20.11.2019, Terry HAYDN (School of Education and Lifelong Learning, University of East Anglia) History education in a post-truth world – A view from the UK.

4.12.2019, Mathieu KROON GUTIERREZ (doctorant, université de Cergy-Pontoise - université du Luxembourg), L'histoire dans les Ecoles européennes : le réalisme déguisé en prétention cosmopolite ?

29.1.2020, Karel VAN NIEUWENHUYSE (université catholique de Louvain KUL, Département d'histoire), Déchiré entre aspirations patriotiques, civiques et disciplinaires : l'évolution de l'enseignement de l'histoire en Belgique et en Flandre, de 1830 à aujourd'hui.

26.2.2020, Maria REPOUSI (université Aristote de Thessaloniki, Faculté de Sciences de l'éducation) L’histoire scolaire en Grèce: les traits principaux, les questions fondamentales, les reformes échouées.

18.3.2020, Ewa TARTAKOWSKY (Institut de Sciences sociales du Politique, UMR 7220), Enseignement de l'histoire en Pologne au prisme de la dernière réforme d'éducation : continuités et ruptures.

29.4.2020, Mirela-Luminita MURGESCU (université de Bucarest, faculté d'histoire), Quelle crise ? L’histoire dans l’école de Roumanie. Les dispositifs narratifs pluriels et les risques d’émiettement.

15.5.2020, BOLOGNE (université de Bologne, département d'histoire, cultures et civilisations) – SÉMINAIRE DE FIN DE CYCLE.

Équipe de coordination : Piero Colla (université de Strasbourg, AGORA), Laurence de Cock (université Lyon 2, ECP,), Patrick Garcia (université de Cergy-Pontoise, AGORA /IHTP), Bénédicte Girault (université de Cergy-Pontoise, AGORA), Patricia Legris (université Rennes 2, TEMPORA) et Ewa Tartakowsky (université Paris Nanterre, ISP).

Pour toute information s’adresser à : Piero Colla (contact) ou Patrick Garcia (contact).

Carnet de recherche : https://histeurope.hypotheses.org/

 

 

Programme 2018-2019

Le séminaire est consacré à un examen comparé des orientations de réforme et des changements curriculaires qui touchent à l'enseignement de l'histoire au niveau européen, afin de dégager des lignes d'évolution communes, entre les années 1980 et l'époque présente. L'objectif est d'ouvrir un aperçu sur l'inscription socioculturelle de la crise de légitimité qui semble toucher, d'une part, aux "canons" nationaux d'enseignement de l'histoire, et d'autre part à son autonomie épistémologique et à son champ professionnel. Aussi bien des facteurs touchant à l'organisation institutionnelle des systèmes (régionalisation des programmes, privatisation, autonomie des établissements) qu'à l'évolution didactique  (enseignement par objectifs, didactique modulaire ou par compétences) et à l'émergence de politiques nationales de mémoire seront discutés.

14.11.2018, Luigi CAJANI (Université La Sapienza de Rome) Roman national ou histoire mondiale? L'enseignement de l'histoire en Italie entre biais politique et exigences scientifiques.

19.12.2018, Arie WILSCHUT (Université d’Amsterdam) A curriculum of frame-of-reference historical knowledge - the idea and the practical problems.

16.1.2019, Piero COLLA (Centre Maurice Halbwachs – CNRS, EHESS, ENS et Université de Bologne)  L'histoire "décanonisée" : un exploit et une impasse du modèle scolaire suédois.

13.2.2019, Charles HEIMBERG et Aurélie DE MESTRAL (Equipe de didactique de l'histoire et de la citoyenneté - Université de Genève) L’enseignement de l’histoire en Suisse et ses défis récents : entre éclatement des situations, réification des ambitions et régressions historico-mémorielles.

10.4.2019, Olga KONKKA (université Bordeaux Montaigne, CEMMC) L’histoire scolaire en Russie : le triomphe du modèle narratif? L’étude des supports pédagogiques élaborés par des enseignants au prisme de la politique historique et des traditions didactiques. 

22.5.2019, Rainer BENDICK (conseiller pédagogique auprès du SESMA, régionale de Brunswick) Quelle crise ? L’enseignement de l’histoire en Allemagne entre structure fédérale du système éducatif et concepts didactiques

Pour toute information s’adresser à : Piero Colla (CMH, Université de Bologne)  contact ou Patrick Garcia (Université de Cergy, laboratoires AGORA / IHTP) contact

Co-organisatrices : Laurence de Cock (ECP, université Lyon2), Bénédicte Girault (AGORA, Université de Cergy et Université Versailles-Saint-Quentin), Patricia Legris (Université de Rennes II / laboratoire TEMPORA) et Ewa Tartakowsky (post-doctorante à l'ISSP)

Carnet de recherche : https://histeurope.hypotheses.org/