Vous êtes ici

LE MODÈLE AMÉRICAIN D'HITLER

LE MODÈLE AMÉRICAIN D'HITLER

Marie-Anne MATARD-BONUCCI
Pauline PERETZ

Séminaire "Approches pluridisciplinaires du racisme et de l'antisémitisme", Samuel Ghiles-Meilhac (Paris 8-IHTP) ; Marie-Anne Matard-Bonucci (Paris 8-IHTP, IUF); Pauline Peretz (Paris 8-IHTP)

1ère séance de rentrée, lundi 15 octobre, 17h-19h, IHTP, salle de conférence

Invité exceptionnel :  James Q. Whitman, Professeur à Yale University,

pour une présentation de son ouvrage, Le modèle américain d’Hitler.  Armand Colin, 2018.

Discutant, Christian Ingrao, directeur de recherche à l'IHTP

Allemagne, années 1930 : les nazis préparent leur accession au pouvoir. Dans la perspective des futures lois raciales de Nuremberg, ils s’intéressent tout particulièrement aux politiques ségrégationnistes mises en place aux États-Unis.
Ironie de l’histoire, les nazis estimeront que la politique américaine va trop loin, notamment avec la loi « une seule goutte suffit » (ou « One-Drop Rule ») qui leur permet de classer les Africains-américains en citoyens de seconde classe. Les lois raciales nazies ont-elles été inspirées par ce « modèle américain » ?
L’auteur, James Whitman, répond par l’affirmative, ayant mené une enquête détaillée sur l’impact américain lors de la mise en place des principales lois de Nuremberg, pièces maîtresses de la ségrégation antijuive du régime nazi. S’opposant à l’idée généralement défendue par les historiens que la politique de répression américaine n’aurait aucun lien significatif avec les lois raciales allemandes, l’auteur démontre dans cet essai que les nazis ont, au contraire, montré un grand intérêt, réel et soutenu, que ce modèle leur a servi de base dans l’élaboration de leur propre système de ségrégation.