Vous êtes ici

Entre musée d’art et musée de civilisation

Entre musée d’art et musée de civilisation

Lydie DELAHAYE

Dans un texte intitulé Visiter le passé, récemment publié dans la revue Débat, Krzysztof Pomian questionne à la fois l’historiographie et le concept même de musée d’histoire. À ce propos, il écrit : « Et ses frontières se sont déplacées si loin que l’on voit mal ce qui peut encore rester à l’extérieur ». Cette phrase résonne comme une double affirmation. D’une part, tout objet du passé est susceptible d’entrer au musée, mais d’autre part, tout musée exposant des objets du passé, est susceptible d’être considéré comme un musée d’histoire. Il est vrai que les pratiques contemporaines interrogent les frontières entre musée d’art et musée de société. Si ce dernier cherche à se placer dans le contemporain, le musée d’art, même celui d’art contemporain, s’inscrit lui de plus en plus dans un rapport à l’histoire. Bien sûr, le musée d’art est un musée historique dans le sens où il expose et conserve les objets de l’histoire de l’art ; l’histoire de l’art étant un domaine particulier de l’histoire. Les musées d’art moderne, eux, présentent des objets certes artistiques, mais il s’agit cependant d’objets du passé, celui de la modernité. Mais plus encore, les glissements qu’opèrent les pratiques curatoriales contemporaines tendent à déplacer les spécificités muséologiques qui caractérisent les musées. C’est ainsi que l’art contemporain est bien souvent présent dans les musées d’histoire ou de société, et inversement, des objets et des documents ethnographiques, scientifiques ou historiques se retrouvent exposés dans les musées d’art. Le glissement qu’il s’opère entre le registre scientifique ou historique originel de ces objets et documents, et le contexte artistique dans lequel ils sont exposés, semble être l’indice d’un déplacement général entre les catégories des musées.

Il sera donc ici question d’interroger les répercussions de ces glissements sur le discours historique que propose le musée. Et par là même, de comprendre en quelle mesure cette propension anthropologique dans les pratiques curatoriales réinterrogent les frontières entre musée d’art et musée de civilisation.

http://www.univ-paris3.fr/37eme-symposium-international-de-l-icofom-nouvelles-tendances-de-la-museologie-273768.kjsp