Vous êtes ici

CULTURE ET ÉLITES LOCALES EN FRANCE (1947-1989)

CULTURE ET ÉLITES LOCALES EN FRANCE (1947-1989)

Bénédicte HERAUD
Michel HASTINGS

PRÉSENTATION

Après l'histoire de la guerre froide vue d'en bas, c'est une autre recherche d'envergure des correspondants départementaux de l'IHTP dont les résultats viennent à parution, aux éditions du CNRS, avec une mise en page, un choix de papier et une reproduction des illustrations d'une belle qualité.

Il convient d'abord de saluer le travail accompli par Agnès Callu (aujourd'hui chercheur à l'institut d'esthétique ACTE Paris I/CNRS) et Olivier Büttner (Ingénieur de recherche CNRS aujourd'hui retraité et correspondant du réseau pour l'Ile-de-France) dans l'animation scientifique et l'organisation du travail des correspondants pendant trois années. Le manuscrit a été préparé par Bénédicte Héraud et Olivier Büttner, pour l'IHTP, et par Simon Robert, pour CNRS Éditions, qui a œuvré sans relâche à la réussite de cette édition.

LE LIVRE

Enquêter sur la Culture en France, entre 1947 et 1989, a nécessité d’analyser ses systèmes de gouvernement et les modes de fabrication politiques et idéologiques mis en œuvre par les acteurs de la puissance publique à l'échelle locale. Il s’est également agi de comprendre « la Culture vue d’en bas », telle que portée, développée et transformée par ses élites locales. L’enjeu revenait donc à désigner les implantations territoriales (métamorphosées ?) d’un modèle conceptuel inventé à Paris. Pour répondre à cette spécificité, Agnes Callu a mis en place un double dispositif de travail : un séminaire de recherche objective des hypothèses « grand angle » et une enquête départementale administrant la preuve empirique diversifiée.

Retenant le modèle prosopographique, intégrant l’intéret multiplicatif de l’exemple microhistorique en vue de la synthèse macrohistorique, l’analyse – toujours dans la longue durée et le dialogue comparé avec les situations européennes – se concentre sur des élites culturelles au travail dans des organisations, à la carte et aux schémas fortement recomposés depuis la décennie 1960. Sur cette base, ce livre dessine le portrait d’un second xxe siècle culturel – démarré autour de la « clef épurative » et courant jusqu’aux novatrices années 1980, qui compose un « terrain » hexagonal au seuil de représentativité valide pour interpréter les marqueurs socio-politiques d’une « exception à la française ». En sorte que l’ouvrage propose un diagramme historique du comportement de cohortes générationnelles (sédentaires, mobiles, politisées, « genrées », dynastiques, suivistes, prescriptrices, traditionnelles, etc.), « entrées en Culture », selon leur place dans la société culturelle (l’espace public) et leur représentation dans la sensibilité culturelle (l’orbe privé).

LES AUTEURS

Panagiota Anagnostou ; Sébastien Beuchet ; Agnes Callu ; Christophe Charle ; Hélene Chaubin ; Lucie Choupaut ; Mireille Conia ; Claire Daniélou ; Xavier Desbrosse ; Francois Dosse ; Gil Emprin ; Emmanuel Ethis ; Laurent Fleury ; Didier Francfort ; Patrick Garcia ; Bertrand Hamelin ; Jean-Louis Jeannelle ; Hervé Joly ; Claudine Keller ; Jean-Claude Lahaxe ; Francois-Xavier Laithier ; Frédéric Leriche ; Guillaume Louet ; Laurent Martin ; Anne Pasques ; Christophe Prochasson ; Alain Rajot ; Serge Reneau ; Gérard Régnier ; William Richier ; Modesta Suárez ; Francoise Taliano-des-Garets ; Federico Tarragoni ; Margaret Teboul ; Charles Tordjman ; Alain Trogneux ; Loic Vadelorge. 

Le livre est préfacé par Jean-Louis Fabiani, et conclu par Christian Delage et Jean-Michel Leniaud.